Pour un jeune artiste, il est souvent difficile de travailler sans se confronter à la fameuse remarque « ça à déjà était fait  »et ses variantes. Dès lors il s’agit de parler de référence, qu’on se place dans l’alignement ou à l’écart de ce passé. L’angoisse contemporaine réside dans la volonté de ne pas être une copie de ce qui était réalisé avant, tout en se basant sur le passé pour concevoir le présent.  Aujourd’hui, on peux le retrouver dans toutes les couches culturelles et politiques par une nostalgie rarement assumer en tant quel tel. Ce phénomène participe bien souvent au sentiment de «  déjà vue » dans l'art et la culture plus largement.

For a young artist, it is often difficult to work without being confronted with the infamous remark "it's already done" and its variants. Therefore, it is a question of speaking of a reference, whether we are in alignment with or outside of this past. Contemporary anxiety lies in the desire not to be a copy of what was achieved before, while relying on the past to design the present.  Today, it can be found in all cultural as well as political spheres through a nostalgia rarely assumed as such. This can contribute to the feeling of "déjà vu" in art and culture more broadly.

Déjà Fait/ Already Done

Video (4’ :17’’)

(2018)